Mises à jour


Décembre 2019


L’IFPD a le plaisir de présenter aux intéressés ses mises à jour mensuelles sur la phase 2 du projet des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations (SEFPN).

Téléchargez la mise à jour de Décembre 2019


Alignement des données et données manquantes
  • À ce jour, 37 % des agences de SEFPN ont rempli le questionnaire. Les taux de participation en Saskatchewan, en Ontario et en Alberta sont faibles. Nous visons une participation d'au moins 50 % dans chaque province/région pour assurer la représentivité des agences. L’IFPD remercie toutes les agences qui ont participé jusqu’à maintenant, et demande à toutes les autres agences de télécharger le questionnaire et de le renvoyer, une fois dûment rempli, dans les meilleurs délais.
  • La version intégrale de la mise à jour jour présente un projet de cadre de résultats, qui prend appui sur l'objectif Permettre aux enfants des Premières Nations de s'épanouir défini à la phase 1. Ce cadre servira de point de départ pour le modèle de financement; nous invitons les agences à nous faire part de leurs commentaires.
  • L’IFPD continue de travailler avec Services aux autochtones Canada (SAC) au sujet de la demande d’information que nous avons formulée en août 2019 sur les dépenses de ce ministère
  • L’IFPD remercie toutes les agences qui ont accepté de faire l’objet d’études de cas et de collaborer régulièrement à ce projet. Il nous tarde d’aller vous visiter pour mieux connaître votre situation.
  • L’IFPD invite votre rétroaction sur ce projet. 

Votre agence n’a pas encore rempli le questionnaire, ou encore vous aimeriez vous renseigner sur la possibilité de faire l’objet d’une étude de cas?

Contacter l’IFPD ou téléchargez le questionnaire


Faible participation – questionnaire

Le cadre de rendement propose divers indicateurs permettant de saisir le degré d’avancement des quatre résultats sous-stratégiques définis dans la phase 1, Permettre aux enfants des Premières Nations de s’épanouir. Le tableau ici-bas présente de façon sommaire le lien qui unit l’objectif sous-stratégique, la mesure et les indicateurs, et aborde la faisabilité d’accéder aux données requises.

Vert

Faisable

Vert signifie que l’accès aux données est faisable, parce que les données sont déjà recueillies ou qu’elles pourraient facilement l’être par une agence.

Jaune

Relativement faisable

Jaune signifie que l’accès est relativement faisable. Même si les données ne sont pas du domaine public et ne sont vraisemblablement pas recueillies par les agences, la demande relève du mandat de l’agence, qui serait en mesure de recueillir les données.

Rouge

Difficile

Rouge indique une difficulté d’accès aux données, puisque leur collecte déborde le mandat habituel des agences et peut nécessiter la collaboration d’une tierce partie.

Sous-objectif

Axe de rendement

Mesure

Indicateurs

Sécurité

Protection

Protection contre toutes les formes de maltraitance

Récurrence de la maltraitance

Blessures graves/décès

Récurrence des problèmes de protection de l’enfance après la fourniture des services de protection courants

Blessures non accidentelles aux enfants

Abus sexuel des enfants

Permanence

État de la permanence

Taux de placement hors du foyer

Nombre de placements

Rapidité de la réunification familiale

Rapidité des adoptions

Placement hors du foyer

Pourcentage d’enfants placés dans la famille élargie et/ou des familles autochtones de leur communauté

Qualité de la relation entre le prestataire de soins et le jeune

Bien-être de l’enfant

Développement cognitif

Maturité scolaire

Pourcentage d’enfants de 3 et 4 ans participant à des activités financées d’éducation de la petite enfance

Résultats en littératie de base

Résultats en numératie de base

Résultats en littératie avancée

Intérêt envers la littératie/numératie et résultats aux tests de mémoire

Niveau de scolarisation

Résultats aux tests de littératie et de numératie (moyenne enfance)

Attitude positive envers l’école/l’apprentissage

Jeunes qui entendent faire des études secondaires à plein temps (collège, école de métiers, université)

Relations sociales

Soutien social et appartenance

Jeunes qui font état de relations positives avec leurs parents ou leur prestataire de soins

Jeunes ayant cinq amis intimes ou plus

Jeunes qui font état de relations positives avec leurs frères/sœurs et la famille élargie

Jeunes qui font état de relations positives avec des adultes de l’extérieur de la famille

Jeunes qui font état de liens solides avec des aînés de la communauté

Engagement social

Jeunes qui font état d’un certain degré d’engagement, de participation ou de contribution au sein de leur communauté

Jeunes qui participent à des activités extrascolaires

Bien-être psychologique et émotionnel

Comportement de l’enfant

Comportement d’anxiété ou de crainte

Comportement agressif

Hyperactivité et inattention

Compétence sociale

Habiletés de communication

Comportement prosocial et d’aide

Intelligence sociale (p. ex. coopération, résolution de conflit, confiance, intimité)

Bien-être subjectif

Bonheur/Satisfaction de vivre autodéclaré

Santé mentale autodéclarée

Estime

Sentiment d’avoir un but

Optimisme et espoir

Résilience

Confiance en soi

Capacité d’agir

Bien-être culturel et spirituel

Spiritualité

Sentiment d’appartenance à un groupe culturel

Fierté envers son identité autochtone

Sentiment de connexion avec le territoire

Participation aux pratiques/connaissances/cérémonies spirituelles 

Tradition

Parle la langue traditionnelle

Mange les mets traditionnels

 Santé et bien-être physiques

Santé physique générale

Faible poids à la naissance

Alimentation au sein pendant au moins six mois

Enfants vivant avec un handicap ou une maladie chronique

Habitudes saines

Habitudes alimentaires

Niveau d’activité physique

Habitudes de sommeil

Gestion des risques

Taux de maternité adolescente

Pourcentage ayant déclaré avoir consommé des drogues illégales durant le dernier mois

Pourcentage ayant déclaré fait une consommation massive d’alcool dans le dernier mois

Tabagisme au cours du dernier mois

Bien-être de la famille

Autosuffisance

Obtention d’emplois pour les parents et participation des parents à la population active

État de la population active

Titularisation/permanence du poste

Capacité de combler les besoins de base

Revenu du ménage suffisant pour combler les besoins de base : transport, logement et services publics, nourriture, habillement, garde d’enfants et autres dépenses essentielles

Santé familiale et facteurs de protection

État de santé physique des parents ou des prestataires de soins

Conditions chroniques

Habitudes de sommeil

Consommation de drogue (alcool, tabac, drogues illégales, médicaments d’ordonnance)

État de santé mentale des parents ou des prestataires de soins

Santé mentale autodéclarée

Symptômes d’anxiété et de dépression

Pensées de suicide/mutilation

Facteurs de protection familiale

Résilience parentale

Liens sociaux

Connaissance du développement parental et infantile

Soutien concret dans les moments de besoin

Parentage développemental et attachement

Bien-être de la communauté

Satisfaction des besoins de base

Accès à l’eau potable

Nombre d’avis d’ébullition de l’eau à long terme visant les réseaux d’approvisionnement en eau des Premières Nations

Accès à un logement adéquat

Pourcentage de logements adéquats

Pourcentage de logements nécessitant des réparations majeures

Accès à la connectivité haut débit

Pourcentage de logements branchés à Internet

Infrastructure communautaire

Présence d’un point de rassemblement communautaire, d’un centre de santé, d’une école primaire, d’un lieu ou d’un équipement de loisirs

Seuil de pauvreté global

Revenu médian des ménages par rapport au seuil de pauvreté provincial ou national

Services de santé mentale et de counselling

Services à l’enfance et à la famille/services sociaux

Services de santé et services médicaux

Soins de répit

Transport et hébergement (rendez-vous médicaux et non médicaux

Sécurité publique et santé communautaire

Santé et sécurité

Taux de tentatives de suicide déclarées

Taux de consommation massive d’alcool déclarée

Taux de consommation de drogue déclarée

Taux d’indice de masse corporelle

Taux de troubles de santé chroniques

Taux de criminalité violente

Niveau de scolarisation

Taux de diplomation secondaire

Taux de scolarisation postsecondaire

L’IFPD vous invite à lui faire part de vos commentaires sur l’alignement des données et des indicateurs. Il nous fera plaisir de continuer à raffiner ce cadre avec les parties concernées.

Au-delà de la disponibilité des données, il y a des points à considérer en ce qui concerne leur accessibilité et le niveau de détail suffisant pour permettre une analyse. Les données accessibles au public sont généralement disponibles (par exemple sur le logement ou l’accès à l’eau potable) mais sous une forme agrégée, qui en limite l’applicabilité à la prise de décisions dans des domaines particuliers. Il peut exister des données granulaires au niveau de l’agence ou de la Première Nation individuelle, mais elles ne sont pas toujours facilement disponibles, comparables ou récoltées de façon uniforme (perte de séries chronologiques).

Le diagramme préliminaire ci-dessous trace les indicateurs du cadre de rendement selon leur accessibilité et leur granularité dans l’état actuel. Pour une grande majorité des indicateurs, les données sont accessibles mais insuffisamment granulaires (quadrant inférieur droit). Cela indique que malgré l’existence de données agrégées au niveau d’une Première Nation, d’une province ou d’une région, ces données ne présentent pas nécessairement un niveau de détail suffisant pour mesurer l’indicateur défini dans le cadre de rendement. Par exemple, il peut exister des données au niveau de la Première Nation sur l’abus d’alcool et de drogue (pour l’évaluation de l’indicateur de gestion des risques), mais les données ne sont pas nécessairement disponibles pour chaque enfant. Même lorsque les données individuelles ne sont pas communiquées, il s’agit d’un paramètre de mesure interne utile pour étayer la prise de décisions dans l’agence et pour la planification touchant pour l’enfant et la famille. Le décalage entre l’accessibilité et la granularité n’est pas insurmontable. Il nécessite une intervention de l’agence, avec les ressources nécessaires.

Pour les indicateurs figurant dans le quadrant supérieur droit, les données sont à la fois accessible et suffisamment granulaires. La plupart de ces données concernent la sécurité des enfants, puisqu’on s’attend à ce que les agences recueillent déjà ces informations au niveau de chaque enfant pour leurs dossiers de cas. Même si ces données ne sont pas rendues publiques au niveau de l’individu, les données agrégées constitueront vraisemblablement une source d’information fiable permettant d’évaluer les résultats globaux pour les enfants et les familles dans une communauté. Certaines données au niveau communautaire sont également incluses, puisqu’on peut y accéder à partir de sources publiques au niveau de la Première Nation. Ces données portent notamment sur l’adéquation des logements et l’accès à l’eau potable, afin de répondre à certains indicateurs. Les deux indicateurs de bien-être communautaire reliés aux infrastructures ainsi qu’aux services de santé et aux services sociaux, dans le coin inférieur gauche, sont jugés à la fois insuffisamment granulaires et insuffisamment accessibles parce que les données requises n’existent généralement pas. Il appartiendrait à chaque communauté ou agence individuelle de recueillir ou de produire ces données.

Pour aider à combler les lacunes de données et assurer la pertinence des données pour le cadre de résultats proposé, il faudra recueillir et analyser un mélange de données existantes et de nouvelles données.

Les agences pourraient en profiter pour standardiser la cueillette des données pertinentes dont elles ont besoin afin de soutenir la planification, de faciliter la prise de décisions et d’étayer l’alignement des activités et des ressources pour le mieux-être des enfants, des familles et des communautés.

Au cours des prochains mois, l’IFPD se fera un plaisir de communiquer un cadre de données sur lequel les agences pourraient s’appuyer pour saisir leurs propres informations.


Écarts de participation - questionnaire

Le Manitoba et la Colombie-Britannique ont atteint le seuil de participation de 50 %, qui a été dépassé par la région de l’Atlantique (55 %). La Saskatchewan a plus que doublé son taux de participation en moins de quatre semaines; l’IFPD lui en est très reconnaissant. Pour atteindre le taux cible de participation fixé à 50 % par région, nous demandons aux agences de l’Alberta, de l’Ontario, de la Saskatchewan et du Québec de remplir le questionnaire, si elles ne l’ont déjà fait.

L’information tirée du questionnaire aidera l’IFPD à faire en sorte que le processus d’élaboration du modèle de financement soit davantage aligné sur les besoins, et à regrouper de manière plus exacte les agences pour modéliser les effets de la transition.

En partageant votre expérience, vous rendez ce travail plus représentatif et plus fidèle de la réalité de votre agence.


Prochaines étapes
  1. Finaliser le remplissage du questionnaire par les agences de SEFPN et analyser le contenu des réponses.
  2. Continuer à cerner et à acquérir les données sur les dépenses fédérales qui permettent de brosser clairement le tableau des allocations et des dépenses.
  3. Continuer à affiner le cadre de résultats et les évaluations comparatives des modèles de financement axés sur les résultats.

Pour information

Il nous fera plaisir de vous fournir des renseignements supplémentaires sur le projet, ou de tenir des briefings individuels. Pour toute question relative au projet ou pour participer, veuillez communiquer avec :

Helaina Gaspard, Ph.D., Directrice de la gouvernance et des institutions
Institut des finances publiques et de la démocratie
helaina.gaspard@ifsd.ca
613-983-8461

Novembre 2019


L’IFPD a le plaisir de présenter aux intéressés ses mises à jour mensuelles sur la phase 2 du projet des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations (SEFPN).

Téléchargez la mise à jour de Novembre 2019


Principaux faits nouveaux
  • À ce jour, 37 % des agences de SEFPN ont rempli le questionnaire. Les taux de participation en Saskatchewan, en Ontario et en Alberta sont faibles. Nous visons une participation d'au moins 50 % dans chaque province/région pour assurer la représentivité des agences. L’IFPD remercie toutes les agences qui ont participé jusqu’à maintenant, et demande à toutes les autres agences de télécharger le questionnaire et de le renvoyer, une fois dûment rempli, dans les meilleurs délais.
  • La version intégrale de la mise à jour jour présente un projet de cadre de résultats, qui prend appui sur l'objectif Permettre aux enfants des Premières Nations de s'épanouir défini à la phase 1. Ce cadre servira de point de départ pour le modèle de financement; nous invitons les agences à nous faire part de leurs commentaires.
  • L’IFPD continue de travailler avec Services aux autochtones Canada (SAC) au sujet de la demande d’information que nous avons formulée en août 2019 sur les dépenses de ce ministère
  • L’IFPD remercie toutes les agences qui ont accepté de faire l’objet d’études de cas et de collaborer régulièrement à ce projet. Il nous tarde d’aller vous visiter pour mieux connaître votre situation.
  • L’IFPD invite votre rétroaction sur ce projet. 

Votre agence n’a pas encore rempli le questionnaire, ou encore vous aimeriez vous renseigner sur la possibilité de faire l’objet d’une étude de cas?

Contacter l’IFPD ou téléchargez le questionnaire


Faible participation – questionnaire

Le bref questionnaire (sept questions) vise à recueillir des renseignements de base sur le financement des agences de SEFPN (p. ex. dépenses totales, financement demandé dans la foulée des ordonnances du TCDP) et sur leurs pratiques de rendement. Le questionnaire consiste essentiellement en des réponses à cocher.

L’information récoltée grâce au questionnaire aidera l’IFPD à mieux aligner le processus d’élaboration d’un modèle de financement sur les besoins, et à regrouper plus précisément les agences pour modéliser les effets de la transition.

Au cours de la phase 1, le sondage de plus de 100 questions a suscité un taux de participation de 76 %. Le taux global de participation au bref questionnaire de sept questions pour la phase 2 n’est actuellement que de 37 %. À des fins de représentativité, l’IFPD vise une participation d’au moins 50 % pour chaque province/région. En partageant votre expérience, vous faites en sorte que ce travail représente et reflète plus fidèlement la réalité de votre agence.  Nous encourageons tous les agences de compléter ce questionnaire.


Cadre de résultats

Le cadre de résultats a pour but d’inverser la structure actuelle, en commençant par définir l’objectif final (l’épanouissement des enfants des Premières Nations) pour ensuite élaborer un modèle de financement qui soit axée sur ce résultat.

Le tableau ci-dessous donne une idée générale de l'objectif global, de la façon dont on peut l'atteindre et de la manière dont les agences peuvent suivre les progrès réalisés. 

L’IFPD vous encourage de nous faire part de vos commentaires pour améliorer le cadre de résultats.

 

Résultat stratégique : L’épaouissement des enfants des Premières Nations

L’objectif global, auquel toutes les activités contribuent

Résultats sous-stratégiques

Axes d'intervention à privilégier pour atteindre le résultat stratégique

Sécurité

Les enfants sont

à l’abri des sévices et leur situation de vie se pérennise

Bien-être de l'enfant

Les enfants atteignent leur plein potentiel de développement et ont un sentiment d’espoir, d’appartenance, d’avoir un but et un sens

Bien-être de la famille

Les familles bénéficient d'un environnement sûr et stable, propice à l’établissement de relations saines

Bien-être de la communauté

Les communautés disposent d'infrastructures et de services adéquats, elles ont de la résilience et un sentiment d'appartenance qui assurent la sécurité, la stabilité et le bien-être collectifs

Axes de rendement

Lentilles à travers lesquelles on peut comprendre le progrès accompli vers les résultats sous-stratégiques

  • Protection       
  • Permanence       
  • Développement cognitif       
  • Relations sociales       
  • Développement psychologique et émotionnel
  • Développement culturel et spirituel       
  • Bien-être physique
  • Autosuffisance       
  • Facteurs de santé et de protection de la famille
  • Satisfaction des besoins essentiels
  • Lacunes dans les services à la communauté
  • Sécurité publique et santé communautaire

Mesures

Moyens d'évaler le progrès dans les axes de rendement

  • Protection contre toutes les formes de maltraitance
  • Soins d’urgence en santé mentale
  • Permanence
  • Soins hors domicile
  • Scolarisation
  • Soutien social et engagement
  • Comportement et bien-être mental et social de l’enfant
  • Spiritualité et tradition       
  • Santé physique générale, habitudes saines et gestion des risques
  • Emploi des parents
  • Capacité à satisfaire les besoins fondamentaux
  • Santé physique et mentale des aidants
  • Facteurs de protection de la famille       
  • Accès à l'eau potable, logement, large bande et infrastructure communautaire
  • Niveau de pauvreté       
  • Lacunes dans les services sanitaires et services sociaux
  • État de santé physique et mentale de l’ensemble de la communauté

Exemples d'indicateurs-clés de rendement

La variable mesurée

  • Récurrence de la maltraitance       
  • Nombre de placements
  • Sentiment d'appartenance à un groupe culturel
  • Résultats en lilttératie et numératie
  • Jeunes qui font état de relations positives avec les parents, les amis et les aînés
  • Durée d’occupation d’un emploi et permanence d’emploi pour les parents
  • Santé physique et mentale autodéclarée
  • Parentage développemental et attachement
  • Nombre d'avis d’ébullition de l’eau
  • Revenu médian des ménages
  • Taux de tentatives de suicide


Prochaines étapes
  1. Finaliser le remplissage du questionnaire par les agences de SEFPN et analyser le contenu des réponses.
  2. Continuer à cerner et à acquérir les données sur les dépenses fédérales qui permettent de brosser clairement le tableau des allocations et des dépenses.
  3. Continuer à affiner le cadre de résultats et les évaluations comparatives des modèles de financement axés sur les résultats.

Pour information

Il nous fera plaisir de vous fournir des renseignements supplémentaires sur le projet, ou de tenir des briefings individuels. Pour toute question relative au projet ou pour participer, veuillez communiquer avec :

Helaina Gaspard, Ph.D., Directrice de la gouvernance et des institutions
Institut des finances publiques et de la démocratie
helaina.gaspard@ifsd.ca
613-983-8461

Octobre 2019


L’IFPD a le plaisir de présenter aux intéressés ses mises à jour mensuelles sur la phase 2 du projet des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations (SEFPN).

Téléchargez la mise à jour de Octobre 2019


Principaux faits nouveaux
  • L’IFPD a repoussé au 6 novembre 2019 la date limite pour remplir le questionnaire. Si ce n’est déjà fait, les agences de SEFPN sont invitées à remplir ce bref questionnaire et à nous le renvoyer par courrier électronique.
  • Comme suite à la demande présentée en août 2019, Services aux autochtones Canada nous a communiqué quelques informations de base sur les dépenses consacrées aux programmes de SEFPN. Pour le reste des informations, le processus suit son cours.
  • L’IFPD invite d’autres agences de SEFPN à se joindre à celles qui ont déjà accepté de faire l’objet d’études de cas et de collaborer régulièrement au projet. C’est là une occasion unique de partager vos expériences et de mieux éclairer les travaux visant l’élaboration d’un modèle de financement. 

Votre agence n’a pas encore rempli le questionnaire, ou encore vous aimeriez vous renseigner sur la possibilité de faire l’objet d’une étude de cas?

Contacter l’IFPD


État actuel des dépenses de Services aux Autochtones Canada (SAC)

L'IFPD a soumis à SAC une demande de données en août 2019. Certaines informations de base ont été fournies (et d'autres sont en voie de l’être). Selon les données fournies par SAC :

  • Les dépenses allouées aux programmes de SEFPN sont à la hausse depuis 2014-2015, avec une importante augmentation entre 2017-2018 et 2018-2019.

  • Au fil du temps, ce sont le Manitoba, l'Ontario et l'Alberta qui ont reçu les plus importants transferts totaux au titre des programmes de SEFPN.

  • Pour ce qui est du financement supplémentaire ordonné par le TCDP, ce sont les agences basées en Ontario ont reçu le plus d’argent.

  • Les agences desservant au moins une communauté inaccessible par route toute l’année touchent des transferts supérieurs à ceux des agences qui couvrent des communautés accessibles toute l’année (uniquement à partir des agences identifiables dans les données de SAC).

Aimeriez-vous que votre agence soit considérée comme sujet d’une étude de cas?

Outre le questionnaire, l’’IFPD souhaite la collaboration assidue d’environ une douzaine d’agences de SEFPN, et de deux communautés non desservies par une agence. Ces agences aux caractéristiques diversifiées (emplacement géographique, taille, etc.) serviront de cas représentatifs pour le projet. Tout au long du projet, les agences et communautés participantes collaboreront étroitement avec l’IFPD pour évaluer et mettre à l’essai les modèles et les cadres élaborés.

Votre agence n’a pas encore rempli le questionnaire, ou encore vous aimeriez vous renseigner sur la possibilité de faire l’objet d’une étude de cas?

Contacter l’IFPD


Prochaines étapes
  1. Finaliser le remplissage du questionnaire par les agences de SEFPN.
  2. Regrouper et analyser les données obtenues grâce au questionnaire, une fois atteint un taux de participation d'au moins 30 %.
  3. Continuer à cerner et à acquérir les données sur les dépenses fédérales qui permettent de brosser clairement le tableau des allocations et des dépenses.
  4. Achever de constituer le groupe d’agences qui feront l’objet d’études de cas et collaboreront étroitement avec l’IFPD tout au long de cette phase.
  5. Mettre à profit les expériences de divers experts et administrations aux États-Unis, par exemple l’État du Tennessee ou Chapin Hall (Université de Chicago), afin de dégager les leçons et les pratiques pouvant guider l’élaboration d’une approche holistique de protection de l'enfance. Aucun modèle en particulier ne sera transféré en bloc, mais nous pouvons apprendre de ce qui a fonctionné, et de ce qui n'a pas fonctionné, dans d’autres administrations. Toute approche devra tenir compte des pratiques culturelles et de l’objectif de bien-être holistique.
  6. Continuer à affiner l'architecture de rendement et les évaluations comparatives des modèles de financement axés sur les résultats. 

Pour information

Il nous fera plaisir de vous fournir des renseignements supplémentaires sur le projet, ou de tenir des briefings individuels. Pour toute question relative au projet ou pour participer, veuillez communiquer avec :

Helaina Gaspard, Ph.D., Directrice de la gouvernance et des institutions
Institut des finances publiques et de la démocratie
helaina.gaspard@ifsd.ca
613-983-8461